Breaking news

RDC : Retour sur les dessous de table dans le projet du port en eaux profondes de Banana

Jeudi 14 novembre 2019 - 07:22
Catégorie
Photo ACTUALITE.CD.

Le premier Ministre, Silvestre Ilunga a présidé le mardi 12 novembre 2019 la réunion du comité de conjoncture économique. Parmi les dossiers examinés figurait le projet de construction du Port en eaux profondes de Banana. Cette réunion intervient quelques jours après l’annonce par le Chef de l’Etat Félix Tshisekedi de la signature du contrat pour la construction du Port en eaux profondes de Banana.

Par ailleurs, il faut rappeler que le protocole de collaboration pour le développement de ce projet a été signé en mars 2018 entre la République Démocratique du Congo et la société Émiratie DP WORLD AFRICA LOGISTICS NV (DPW). Ce projet consiste en la construction ainsi que la gestion d’un port et d’une zone de libre-échange à Banana, pour un coût supérieur à un milliard de dollars US. Suite à l’importance que représente ces infrastructures dans le développement économique de la RDC, Deskeco revient ici pour expliquer le contour de ce projet.

« Guang Ping International » pour la construction

Selon les documents du projet, la construction du port sera assurée par la société chinoise, Guang Ping International. Guang Ping aurait déjà conclu un contrat de logistique avec la société MW Afritec d’Alain Wan, afin d’utiliser le port privé de ce dernier situé sur sa carrière près de Boma pour faciliter la construction du nouveau port.

La première phase du projet sera consacré à l’aménagement d’un quai de 1 500 mètres sur la côte de l’océan Atlantique. Pour cette phase, le coût est établi à 396 millions de dollars US, renseigne l’étude de faisabilité, un document confidentiel du Ministère des transports et voies de communication que Deskeco a consulté. Lire la suite ici

Vidéo