RDC: l'hôpital général de reference de Kinshasa a inauguré le département de réadaptation fonctionnelle construit par le CICR
Vendredi 3 décembre 2021 - 19:31
Illustration
Le Département de réadaptation fonctionnelle de l'hôpital général de référence de Kinshasa construit par le CICR/Ph. CICR

L'hôpital général de référence de Kinshasa a inauguré ce vendredi 4 décembre 2021 le Département de réadaptation construit par le Comité international de Croix rouge. La construction de ce département s'inscrit dans la perspective de contribuer à assurer une meilleure prise en charge des personnes vivant avec handicap en République démocratique du Congo.

Mesurant 1.600 m2, le bâtiment a été remis aux autorités compétentes le 6 août 2020 avant d'être équipé en machines/consommables.

La cheffe de délégation du CICR en RDC, Mme Rachel Bernhard, a expliqué que la formation du personnel garantit une bonne prise en charge et un service de qualité. Pour cela, le CICR a financé la formation des techniciens du DRF.

"La formation du personnel du DRF garantit la qualité des services. Financé par le CICR, 3 techniciens orthoprothésistes ont été envoyés à l’Ecole Nationale des Auxiliaires Médicaux (ENAM) dès 2017, à Lomé, seule école francophone en Afrique à être reconnue internationalement par l’<International Society for Prosthetics and Orthotics> (ISPO). Ils travaillent actuellement au DRF ", a déclaré Mme Chantal Bernhard.

Et d'ajouter :

" En parallèle, une personne a suivi une formation diplômante à VietCot, au Vietnam, de podo-orthésiste, et il est actuellement le seul diplômé du pays. Nous avons aussi bénéficié de la formation qu’Handicap International (HI) a organisée en RDC. Cette formation a permis que 4 autres techniciens soient formés, et diplômés, en tant qu’orthésistes".

Les bénéficiaires de réadaptation fonctionnelle vivent souvent dans des conditions de précarité ne pouvant pas honorer la facture de service leur rendu. Dans ce contexte,   le CICR rembourse ou complète le paiement au DRF des prix des services pour les bénéficiaires économiquement défavorisés.

"Je suis très content du fait que j'aie pu avoir cette prothèse ici au Centre construit par le CICR. Cela fait  20 ans que j'avais eu ma première prothèse mais elle était devenue trop petite et je ne savais pas comment avoir une nouvelle prothèse. J'ai été soulagé quand j'ai été pris en charge ici. Aujourd'hui, je peux me déplacer sans problème. Je n'ai rien acheté parce qu' on me remettait l'argent de transport",  s'est confié un bénéficiaire du réadaptation qui avait perdu sa jambe dans un accident de transport à Kwilu Ngongo.

Certains bénéficiaires ont vu leur vie prendre du sens suite aux soins reçus au département de réadaptation fonctionnelle construit par le CICR. C'est le cas de Pauline Yedi devenue inapte à l'âge de 10 ans à la suite d'une longue maladie.  Elle ne pouvait plus se déplacer. Grâce à une orthèse lui livrée par département de réadaptation fonctionnelle, elle a repris une vie normale. Non seulement elle peut aller aux cours, elle peut aller à son travail.

Illustration

Pour sa part, le Médecin Directeur de l'hôpital général de référence, Dr Divengi Nzambi Jean-Paul, la mise en place de département permet de réduire le goût de service pour les bénéficiaires puisque tout est produit sur place.

"Nous sommes très heureux. La spécificité de ce département c'est que actuellement nous sommes capables non seulement de faire la Kinésithérapie et physiothérapie mais aussi nous sommes capables de prendre en charge tous les besoins en prothèse. Nous produisons des chaises roulantes, des prothèses et des béquilles sur place. Ce qui a un impact sur la réduction de prix pour que les patients  puissent payer", a expliqué le Dr Divengi Nzambi Jean-Paul.

De son côté, M. Michel Deffontaines, responsable programme de réadaptation physique au CICR, explique que l'objectif final de la ce département est qu'il devienne le centre national de référence.

Contexte

Depuis 1997 en RDC, le CICR a mis en place un programme de réadaptation physique pour apporter une assistance aux personnes en situation de handicap. Le CICR travaille en collaboration avec différents centres de réadaptation physique : l'Hôpital Général de Kinshasa, le centre Shirika la Umoja à Goma, le centre Heri Kwetu à Bukavu, le centre Béthanie à Uvira et le centre hospitalier de Rwankole à Bunia. Une collaboration étroite existe également avec d‘autres partenaires, tel le Comité paralympique, certaines associations travaillant dans le domaine du handicap et le Programme National de Réhabilitation à Base Communautaire (PNRBC). De janvier à septembre 2021, en RDC, le CICR a pris en charge les soins de réadaptation physique de 1 951 personnes, dont 713 dans le nouveau centre de l’Hôpital Général (ex-Mama Yemo).

Auguy Mudiayi

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une