RDC-Baraka : cinq morts dans une attaque d’hommes armés contre un véhicule transportant une aide aux déplacés 
Jeudi 2 décembre 2021 - 16:31
La carte du territoire de Fizi

Cinq personnes ont trouvé la mort mercredi 1 décembre lors d’une attaque d’hommes armés contre un véhicule à Baraka (Sud-Kivu). Le camion transportait une assistance aux déplacés de guerre de la localité de Bibokoboko, dans le territoire de Fizi.

Selon les sources sécuritaires, les victimes de cette attaque sont les membres d’équipage. Le véhicule a été incendié avec toute sa marchandise.

« C’était aux environs de 18H00, un véhicule de marque Fuso qui transportait de l’assistance aux déplacés à Bibokoboko est tombé dans une embuscade des inconnus au niveau de Monge Monge non loin du bâtiment de l'Université Espoir du Congo. Dans cette embuscade, 4 personnes qui constituaient l'équipage dont le chauffeur, ont été tuées, le véhicule calciné et des motards qui étaient de passage à cet endroit au moment de l’incident, l’un a été aussi tué. Ces malfrats ont brûlé aussi trois motos. Donc nous avons au total 5 morts, tous civils », a dit à ACTUALITE.CD le colonel David Ipanga, le commandant du 2202e régiment basé à Baraka.

Ce responsable de l’armée indique que les corps ont été acheminés à la morgue de l'hôpital général de référence de Baraka, et qu’une enquête a été ouverte.

Selon la société civile, l’assistance dont des vivres était collectée par les membres des communautés locales vivant à l’étranger.

« C'est avec un grand regret que nous avons appris l'attaque de ce véhicule qui a coûté la mort à cinq personnes innocentes. Selon les informations à notre possession, nos frères banyamulenge s'organisent au niveau de leur diaspora pour contribuer et ils envoient l'argent ici où ils achètent des vivres et des non vivres pour assister leurs frères à Bibokoboko. Le véhicule loué pour acheminer l’aide est tombé dans une embuscade. Nous condamnons cet acte inhumain et exigeons une enquête urgente pour que les auteurs soient dénichés et répondent de leur acte », a expliqué Albert Etunda, président de la société civile de Baraka.

Après les attaques armées de Bibokoboko au mois d'août, la situation sécuritaire est restée préoccupante. Des cas d’assassinats ciblés et des pillages des bétails sont fréquemment enregistrés.

Lubunga Lavoix, à Baraka

 

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une