RDC : la CAF note un dysfonctionnement, une gestion financière opaque et des textes obsolètes à la FECOFA qui exigent une « profonde restructuration »
Vendredi 26 novembre 2021 - 10:21
Logo FECOFA
Logo FECOFA/Ph. droits tiers

La Confédération africaine de football (CAF) a instruit la fédération congolaise de football association à reporter sine die les assises de l’assemblée générale ordinaire et extraordinaire et élective prévues le 28 décembre prochain. La position de l’instance africaine est justifiée par le rapport accablant de la mission conjointe effectuée récemment avec la FIFA.

La CAF dit noter un dysfonctionnement à la FECOFA mêlé à la gestion financière opaque, le tout avec des textes obsolètes. D’où l’appel à une profonde restructuration avant les élections.  

« Comme cela ressort de nos différentes discussions, les dysfonctionnements et la situation financière actuelle de la FECOFA, de même que l'insuffisance des textes qui la régissent à ce jour exigent une profonde restructuration. Les textes actuels, qui n'offrent aucune solution viable aux défis de la FECOFA, ne sont d'ailleurs plus en accord avec les principes de bonne gouvernance appliqués maintenant par la FIFA et la CAF », dit la correspondance de la CAF à la FECOFA du 24 novembre dernier.

Et de poursuivre :

« En outre, les événements récents qui nous ont tous attristés exigent des mesures concrètes pour ne plus vivre de telles situations. La CAF et la FIFA sont prêtes à vous apporter un soutien matériel et technique pour réviser vos textes, restructurer l'administration et mettre en place une nouvelle stratégie financière et marketing afin de rendre la FECOFA performante comme elle pourrait l'être ».

Pendant ce temps, le président ad intérim de la FECOFA, le directeur financier, le secrétaire général, le deuxième vice-président et le directeur technique sont conviés par la CAF en son siège au Caire le jeudi 2 décembre prochain.

« Lors de cette réunion, une feuille de route commune entre la FIFA, la CAF et la FECOFA sera établie pour favoriser la réussite de cette mission. Dans l'intervalle, et pour permettre à ce processus de se mettre en place, nous vous invitons à suspendre dès maintenant la procédure électorale en cours, dont personne ne peut sérieusement nier qu'en l'état, elle ne permettra en aucun cas de trouver des solutions aux problèmes auxquels la FECOFA est confrontée », tranche la CAF.

Pour l’heure, la FECOFA a tout suspendu. Le comité exécutif de la FECOFA sera fin mandat dès le mois de décembre prochain. Le successeur de Constant Omari Selemani qui avait démissionné à quelques mois de la fin de son second et dernier mandat ne devra plus être connu avant fin 2021.

Fonseca MANSIANGA

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une