Coopération Sino-Congolaise : "la Chine est devenue le plus grand partenaire commercial de la RDC et sa principale source d’investissement, il y a de nombreuses années" (ambassadeur ZHU Jing)
Jeudi 21 octobre 2021 - 21:25
Chine - RDC
Drapeaux chinois et congolais. Ph. ACTUALITE.CD

Le Centre de recherche et développement du Service Géologique de la République Populaire de Chine a débuté, ce jeudi 21 octobre, son séminaire en ligne sur le développement et la gestion des ressources minérales de la RDC. Ce séminaire va se poursuivre jusqu'au 4 novembre 2021. 

Ces assises virtuelles portent plusieurs objectifs, à savoir : Présenter principalement la technologie de télédétection géophysique aérienne, de cartographie géochimique, et les méthodes, les techniques, et les résultats obtenus d'évaluation du potentiel des ressources minérales basée sur les études de fond géologique de la minéralisation régionale de la Chine, explorer les méthodes et les directions de coopération dans le domaine des études géologiques sur le bien-être public entre les gouvernements de la Chine et du Congo (RDC) ; Présenter les technologies avancées d'exploitation, de fonte et de récupération des mines adoptées par le Groupe Jinchuan, Huayou Cobalt et d'autres sociétés au Congo (RDC), ainsi que leurs contributions aux communautés et à la société locales, promouvoir la coopération plus poussée dans le domaine du développement minier entre la Chine et le Congo (RDC).

Intervenant à ces assises, l'ambassadeur de la Chine en RDC, ZHU Jing a rappelé le grand rôle de la Chine en RDC.

"En tant que deuxième économie mondiale, la Chine est devenue le plus grand partenaire commercial de la RDC et sa principale source d’investissement il y a de nombreuses années. Entrainés par les investissements et les exploitations massifs de la Chine, la RDC est devenue un pays exportateur d’énergie et de ressources stratégiques bien important dans le monde et l’avantages dans les ressources abondantes de la RDC se transforme peu à peu en celui de développement. A travers la coopération dans le secteur minier, les deux pays ont pleinement mis en valeur les avantages réciproques et remporté des résultats mutuellement bénéfiques. La partie chinoise continuera à travailler avec la partie congolaise pour mettre en œuvre les consensus atteints par les deux Chefs d’État et saisira l’opportunité de la construction conjointe de « la Ceinture et la Route », a dit M. ZHU Jing.

En outre, M. CHEN Runyun, vice-président de l'AIBO (Academy for International Business Officials) du Ministère du Commerce de la Chine, a évoqué des nouvelles perspectives de coopération Sino-Congolaise.

"Nous comptons renforcer la coopération Sino-Congolaise et investir plus avec des technologies efficaces. La Chine et la RDC vont signer des nouvelles coopérations dans plusieurs domaines ; économie, infrastructure, commerce... Les perspectives de coopération sont larges car les entreprises chinoises apportent non seulement des capitaux et des technologies mais elles apportent également le développement. Elles ont investi dans plusieurs projets. Il faut savoir que l'investissement de la Chine en RDC a dépassé 10 milliards USD", a-t-il dit en substance.

Il a également laissé entendre que des formations académiques et techniques seront organisées en Chine, après Covid, pour renforcer les capacités des citoyens congolais afin de favoriser le développement de la RDC.

Par ailleurs, le conseiller de l'ambassade congolaise à Pékin s'est appesanti positivement aux relations Sino-Congolaises.

"L'amitié entre la RDC et la Chine continue à produire les résultats concrets. Les résultats de ce séminaire doivent être visibles à travers le progrès économique de notre pays. Nous croyons au potentiel de coopération avec la Chine", a-t-il dit. 

Pour sa part, le représentant du ministre des Mines, a parlé des attentes de la RDC pour la maîtrise ces minerais, à travers ce séminaire.

"La RDC compte plus de 100 types des minerais mais il y a que 29 minerais qui sont connus. Il faut organiser une campagne géologique des minerais de la RDC. Ce que nous comptons faire grâce à la coopération avec la Chine. La RDC attend également de son partenaire la Chine de booster la plantation des entités de transformation de nos minerais. Ce séminaire, nous espérons, qu'il produira des résultats escomptés", a-t-il déclaré.

Notons que le Centre de recherche et développement du Service Géologique de Chine a été officiellement créé en 2002. Il s'agit d'une institution publique directement sous le Service Géologique de Chine, qui est responsable de direction du travail, stratégie de développement, recherche de déploiement d'exploration géologique et minérale, et de la réception, stockage et service des données géologiques nationales, ainsi de la construction d'informations des enquêtes géologiques et travaux de soutien aux entreprises liés aux grands projets géologiques spéciaux. Il a été ajouté le signe « Bibliothèque Géologiques Nationales ». Il compte 249 employés, 6 bureaux de direction et 15 bureaux d'affaires maintenant. Depuis sa création, sous la direction du Ministère et du Bureau, il compte des résultats fructueux dans les domaines de recherche stratégique, construction d'informatisation, services de données géologiques et support spécial. Le centre ainsi entreprend deux principales revues chinoises, « Geology of China » et « Geological Bulletin of China ».

Jordan MAYENIKINI

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une