Breaking news

RDC: trois soldats dont deux officiers tués lors des affrontements entre l’armée et les miliciens dans la ville d’Uvira
Mercredi 19 janvier 2022 - 13:15
Illustration
Un convoi des FARDC

Les Forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC) ont perdu trois militaires dont deux officiers au cours des affrontements lundi dernier avec des miliciens dans la commune de Kavimvira, à Uvira (Sud-Kivu). Des civils pris à partie par des tirs ont été blessés. 

Il s’agit d’un major, un capitaine et un soldat des troupes qui ont été tués. L’armée a attribué l’attaque à une coalition des miliciens Mai-Mai appuyés par les combattants burundais FNL.

''Trois militaires FARDC sont tombés sur le champ d'honneur, dont deux officiers et un militaire a été blessé. Deux civils dont une maman ont reçu des balles. Ces ennemis cherchaient à se ravitailler en vivres dans la ville d'Uvira, les ennemis ont fui vers la forêt de Mushule où l'armée est à leur poursuite", dit le porte-parole de l’opération sokola 2 sud au Sud-Kivu.  

La nouvelle société civile condamne cette attaque.

''Dans la ville d'Uvira, commune de Kavimvira, il y a les Mai-Mai Makanaki et Mai-Mai Gadi qui se sont affrontés aux FARDC. Du côté des civils, nous avons trois personnes blessées par balles et qui se trouvent à l'hôpital général de référence d'Uvira. Nous avons aussi appris qu'il y a eu aussi deux officiers de l'armée tués. A notre niveau nous demandons à la population civile de collaborer avec les forces de sécurité pour dénoncer les ennemis de la paix'', confie André Byadunia, coordonnateur de la nouvelle société civile.

En un mois, le secteur opérationnel sokola 2 sud sud perd au moins quatre de ses officiers : le major qui a été  lynché et brûlé vif à Lweba, le colonel décapité à Kamombo ainsi que ces deux autres tués à Uvira.

Lubunga Lavoix, à Baraka

 

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une