Breaking news

RDC : la situation sécuritaire dévient inquiétante à Goma sous état de siège, le corps sans vie d'un autre jeune a été retrouvé au lac Kivu
Mercredi 19 janvier 2022 - 11:29
Une vue de la ville de Goma. PH/ACTUALITE.CD

Un autre corps sans vie d'un jeune a été retrouvé ce mercredi matin flottant sur les eaux du lac Kivu à Goma (Nord-Kivu). Selon le président du  conseil communal de la jeunesse de la commune de Goma, Jules Ngeleza, il s’agit d'un jeune dont l’identité n'est pas encore connue mais qui aurait été étranglé par les bandits avant d’être jeté dans le lac. 

« Il s'agit d'un corps sans vie d'un homme en état de décomposition et dont l'identité demeure inconnue qui a été découvert tôt le matin de mercredi, flottant sur les eaux du lac Kivu sur avenue la corniche au quartier les volcans, non loin de l'hôtel Linda. Visiblement, c'est un jeune tout habillé qui serait étranglé avant d'être jeté dans le lac et les services de la protection civile ont déjà repêché le corps», témoigne Jules Ngeleza. 

En l’espace de  trois jours seulement, la ville volcanique vient de perdre trois jeunes suite à l’insécurité, malgré l’état de siège en vigueur sur place. 

« En trois jours, Goma enregistre le troisième cas de mort, tous sont des jeunes. Nous sommes en train d'insister que les enquêtes sérieuses soient diligentées aux fins de retrouver et punir les auteurs de ces actes macabres qui sèment terreur et désolation dans nombreuses de nos familles ici dans la ville de Goma », ajoute à ACTUALITE.CD le président du conseil communal de la jeunesse de Goma, Jules Ngeleza. 

Dans la soirée du lundi 17 janvier 2022,  Yves Kitoga, un jeune qui venait de défendre son mémoire, a été tué par balles par des bandits armés qui étaient sur une moto sur avenue du 30 juin au quartier Himbi, toujours dans la commune de Goma. 24 heures plus tôt, c'est le corps sans vie de l’artiste musicien Black’s Balume qui a été retrouvé flottant sur les eaux du lac Kivu au niveau de Kituku, et ce, deux jours après son enlèvement. 

Suite à cette montée de la criminalité à Goma, plusieurs habitants et acteurs politiques demandent la levée de l’état de siège instauré dans les provinces du Nord-Kivu et de l’Ituri depuis mai 2021. 

Jonathan Kombi, à Goma

 

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une