Breaking news

Kasaï Central : deux morts et plusieurs blessés dans les affrontements entre les habitants de deux villages
Mercredi 19 janvier 2022 - 10:50
Service infographie ACTUALITE.CD
Service infographie ACTUALITE.CD

Deux personnes ont été tuées tôt ce mercredi 19 janvier dans les affrontements qui ont opposé les habitants des villages des Bena Kalenga et Bena Tshiteka dans le secteur de Kasangidi en territoire de Dibaya au Kasaï Central. C’est ce que rapporte un journaliste basé à Tshimbulu, non loin des lieux des affrontements.

« Il y a deux morts et une vingtaine de blessés. Les habitants de ces deux villages voisins sont en conflit pour les forêts où leurs populations vont faire les champs », explique-t-il à ACTUALITE.CD.

Et d’ajouter :

« Tout a commencé hier mardi quand une femme de Bena Kalenga a été attaquée par un groupe de Bena Tshiteka. Elle a été blessée et emmenée à l'hôpital au chef-lieu du territoire (Dibaya centre). Mais ce matin du 19 janvier,  les Bena Tshiteka se sont de nouveau attaqués à l'aube aux habitants de Bena Kalenga qui se rendaient dans la forêt. Les bena Kalenga sont tombés dans l'embuscade des Bena Tshiteka. Ils ont été battus et deux d'entre eux tués à  coups d'arme à feu ».

Notre source, qui demeure extrêmement prudente, pense que ce bilan est encore provisoire car aucune autorité ne s'est encore rendue dans la forêt où les affrontements ont eu lieu.

« Les habitants de deux localités sont en débandade fuyant des représailles de part et d'autre. Chacun fuit avec ses enfants, bétails et autres biens pour trouver refuge dans les villages voisins », précise la source.

L'administrateur assistant de Dibaya joint au téléphone reconnaît la situation mais se réserve d'avancer un quelconque bilan. « Les services spécialisés sont à pied d'œuvre », répond de manière laconique l'administrateur assistant Joseph Tshimanga.

Le territoire de Dibaya était à l'origine du conflit Kamuina Nsapu qui avait embrasé l'espace Kasaï entre 2016 et 2017. Conflit qui avait fait près de 3000 morts selon l'église catholique. Deux experts de l'ONU ont été tués dans ce territoire. Dimanche dernier, l'armée congolaise a mis la main sur un des irréductibles fidèles du mouvement insurrectionnel Kamuina Nsapu, David Ndaye Kalonga alias Nsabanga. Des observateurs craignent la détérioration de la situation sécuritaire dans cette partie du Kasaï Central si jamais les partisans de Nsabanga se mettaient à vouloir venger leur chef.

Sosthène Kambidi

 

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une