Kinshasa : « Bombé, bombe ya lobi », thème d’une performance de sensibilisation des artistes
Mardi 30 novembre 2021 - 15:34
ACTUALITE.CD
ACTUALITE.CD

Les artistes, aussi bien performeurs que d’autres domaines de la plateforme artistique Likita’ntoki ont pris d’assaut le grand carrefour du rond-point huilerie dans la commune de Lingwala samedi 27 novembre dernier pendant environ une heure pour sensibiliser, interpeller ou encore dénoncer le phénomène « Bombé » par le biais de l'art. Le spectacle était dénommé « Bombé, bombe ya lobi » pour décourager la consommation du Bombé, ce stupéfiant toxique que plusieurs jeunes adorent consommer.

Cette incursion artistique inopinée de la représentation dramatique du troisième spectacle de sensibilisation « Bombé, bombe ya lobi » a vu les artistes se déguiser en consommateurs de « Bombé » exhibant les conséquences de la prise de cette drogue telles que le sommeil même étant debout, le déséquilibre, la perte de mémoire, etc. Les artistes sur scène étaient Eibi Armel, danseur contemporain et chorégraphe ; Negue fly Nsau, artiste pluridisciplinaire et poète ; et Paiam Kitoko, comédien et acteur.

« Nous espérons un retour positif c'est à dire que l'on soit conscient ou conséquent du danger de la consommation de ce stupéfiant et que nos bruits se fassent entendre », a indiqué, à ACTUALITÉ.CD, Negue Fly.

Bombé, comme l’appellent vulgairement les  Kinois pour désigner ce stupéfiant de facto illicite et même illégal, est une drogue faite à base de la substance chimique (catalyseur) extrait du tuyau d'échappement automobile et de mélange de beaucoup d'autres produits qui lui donnent un caractère très puissant au niveau de la réaction spontanée et instantanée aux consommateurs, comme dormir debout, un déséquilibre, manque d'appétit et démangeaisons chronique, perte de mémoire, overdose, plusieurs maladies, des morts prématurés et bien d’autres.

Le premier spectacle de sensibilisation de ces artistes a eu lieu à Ndjili, le deuxième sur la place Victoire lors de la rentrée Littéraire de Kinshasa. Le député national Jean Marie Lukulasi avait annoncé en septembre dernier qu'après avoir plaidé auprès du gouvernement pour la construction d'un centre de désintoxication, le chef de l'Etat a répondu favorablement à son appel à octroyer un espace dans la commune de Maluku à Kinshasa afin de récupérer des personnes arrêtées dans la consommation de ce type de drogue.

Likita’ntoki, qui organise ces spectacles, est une plateforme artistique qui se veut un point de rencontre des arts, dont la particularité est leur mise en œuvre au milieu et/ou dans le train-train du public. Il se veut un pont qui réduit l’écart entre l’art et celui pour qui il est destiné : le public ; briser les frontières qui les éloigne, ramener l’art à son public et ce, peu importe l’endroit : les écoles, les espaces publics, la rue et autres.

Emmanuel Kuzamba

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une