RDC : pour le député Jean-Jacques Mamba si les crédits budgétaires sont exécutés tels que prévus, c'est possible d'organiser les élections dans le délai constitutionnel
Dimanche 28 novembre 2021 - 16:20
A
Jean-Jacques Mamba, député national. Ph. Droits tiers.

Dans le projet de loi des finances pour l'exercice 2022, le gouvernement de la République Démocratique du Congo a prévu de décaisser 500 milliards de Francs Congolais pour les opérations électorales au niveau de la commission électorale nationale indépendante. En réaction à la question de savoir si le gouvernement sera financièrement prêt en vue d'organiser les élections dans le délai constitutionnel, le député national Jean-Jacques Mamba pense qu'il faudra encourager le gouvernement comme il en a exprimé l'ambition.

Cet élu et cadre du Mouvement de Libération du Congo (MLC) estime que comme certains matériels électoraux sont prêts déjà là et si ces crédits sont exécutés c'est possible de tenir le délai constitutionnel.

"Il (Gouvernement) en a affiché l'ambition, et donc je crois que c'est tout à fait possible, il faut savoir qu'il y a des machines à voter qui sont déjà sur place, que des imprimés pour le faire fonctionner, on peut le faire venir assez rapidement, qu'il y a déjà tout un système électoral qui est mis en place. Effectivement si ces crédits budgétaires sont exécutés tels que prévus, il y a des possibilités de tenir le délai constitutionnel donc nous ne pouvons qu'encourager le gouvernement à faire de manière à ce que nous ayons des élections de qualité, transparentes à bonne date", a-t-il dit à ACTUALITE.CD 

Dans sa réplique devant la représentation nationale jeudi 18 novembre dernier, le Premier Ministre congolais, Jean-Michel Sama Lukonde, était revenu sur les prévisions budgétaires en ce qui concerne le processus électoral en République Démocratique du Congo.

D’après Sama Lukonde, le Gouvernement a déjà mis de côté 200 milliards de Francs congolais (CDF) sur les prévisions initiales de 90 milliards pour l’exercice 2021. S’agissant de l’exercice budgétaire 2022, Jean-Michel Sama Lukonde Kyenge a indiqué qu’un montant de 500 milliards de CDF sera mis à la disposition de la Commission électorale nationale indépendante (CENI) pour les opérations électorales en 2022.

"Nous attendons du Bureau qui a été récemment installé un plan concret qui permettra de démarrer les premières opérations électorales», a-t-il fait savoir aux députés nationaux.

Vous pouvez écouter cet entretien avec Clément MUAMBA ici:

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une