Assemblée nationale : le DG de la REGIDESO moins convaincant concernant les difficultés en desserte en eau potable, le dossier renvoyé à la sous-commission ressources hydrauliques
Dimanche 28 novembre 2021 - 12:04
REGIDESO
Siège de la REGIDESO. Ph. Droits tiers.

Clément Mubiayi N'kashama, Directeur général de la REGIDESO, n'a pas satisfait à son oral devant les députés nationaux membres de la commission Aménagement du territoire, Infrastructures, Postes, Télécommunications, et Nouvelles technologies de l'information et de la communication (ATI/PT-NTIC) qui l'a reçu vendredi 26 novembre 2021 pour répondre à une série de 50 questions lui adressées par les élus nationaux autour de la desserte en eau potable en RDC.

D'après le député José Egbanda Mananga, président de la commission, la question est envoyée à la sous commission Ressources Hydrauliques pour confronter les informations fournies et la réalité de faits.

"Monsieur le DG de la REGIDESO a répondu à toutes les questions qui lui ont été posées au total 50 questions. Ce qui était un exercice formidable, nous lui félicitons pour ça mais le problème reste pendant parce que la population a besoin de l'eau. Le discours on en a entendu mais la population a besoin de l'eau, il est vrai qu'il se plaind que le gouvernement congolais a beaucoup de dettes et ce sont ces dettes là qui empêchent la REGIDESO de donner de l'eau à la population. Ce qui n'est pas nécessairement vrai parce qu'ils ont aussi des recettes, des financements qui viennent des organismes ça et là mais ce qu'ils reçoivent apparemment n'atteignent pas l'objectif pour lequel ils reçoivent cet argent.  Beaucoup de projets ont été réalisés mais vous constatez vous même qu'au niveau de Kinshasa, même là où moi j'habite il y a des problèmes d'eau voilà pourquoi nous avons décidé de renvoyer la question au niveau de la sous commission ( Ressources Hydrauliques) pour confronter les éléments qu'il a mis à notre disposition à la réalité des faits", a dit José Egbanda Mananga devant la presse à l'issue de l'audition.

La sous commission quant à elle aura 5 jours de travail afin d'apporter ses conclusions à la commission Aménagement du territoire, Infrastructures, Postes, Télécommunications, et Nouvelles technologies de l'information et de la communication (ATI/PT-NTIC).

"Déjà dès demain, la sous commission va envisager la descente au niveau de la REGIDESO pour confronter les chiffres qu'il nous a donné, la situation des nouvelles unités, la situation des journaliers, la situation des tuyaux placés au niveau de de météo pourquoi ces tuyaux ne sont pas exploités ? Pourquoi les habitants de Camp Luka, n'ont pas d'eau, les habitants de Binza Ozone n'ont pas d'eau, dans les 145 territoires de la République Démocratique du Congo, il n'y en a que 75 territoires qui ont des centres de REGIDESO et les autres territoires ? Donc il ne nous a pas satisfait, voilà pourquoi nous avons envoyé le dossier au niveau de la sous commission qui a 5 jours pour nous faire un rapport", a-t-il ajouté.

José Egbanda a fait savoir que le gouvernement de la République sera également saisi afin de libérer ses créances à l'endroit de la REGIDESO.

"Il est attendu aussi que nous allons demander à l'État congolais de payer les créances de la REGIDESO pour permettre aussi à cette entreprise de bien fonctionner", a-t-il conclu.

Lors de la précédente audition, le Président de la commission le député national José Egbanda avait fait savoir qu'à la veille de vacance parlementaire, il est nécessaire d'auditionner certains services de l'État afin d'avoir un discours devant les électeurs sur un certain nombre des besoins et projets.

Clément MUAMBA

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une