RDC-ESU : les 70% exigés aux candidats pour l'admission au concours en médecine ne concernent que les diplômés d'Etat des options non-scientifiques
Jeudi 28 octobre 2021 - 11:37

Les services de communication du ministère de l'enseignement supérieur et universitaire (ESU) ont levé l’équivoque sur l'arrêté du ministre Muhindo Nzangi fixant les conditions de recrutement des étudiants en premier graduat ou première licence LMD dans la faculté de médecine. Ils précisent que, conformément à ce document, les 70% exigés aux candidats pour l'admission au concours ne concernent que les diplômés d'Etat des options non-scientifiques.

Ci-dessous, la teneur de l'arrêté du patron de l'ESU, Muhindo Nzangi Butondo :

Article 1 : Nul ne peut être inscrit en première année de graduat/Première licence LMD en faculté de médecine, s'il ne réussit pas au concours d'admission organisé au sein de l'université ;

Article 2 : le concours d'admission vérifie si le candidat à l'admission dispose de prérequis nécessaires à la poursuite avec succès des études supérieures et universitaires en faculté de médecine et met en compétition les places assises disponibles afin de retenir objectivement les candidats classés en ordre utile ;

Article 3 : Ne peut être admis à participer à ce concours que le porteur d'un diplôme d'Etat ou son équivalent des humanités scientifiques ou d'un diplôme d'Etat de toute autre section obtenu avec au moins 70% ;

Article 4 : l'établissement organisant la filière médecine ne peut recruter en première année de graduat/première licence LMD que par rapport au quota d'inscription lui réservé à travers l'instruction académique de l'année ;

Article 5 : sont abrogées toutes les dispositions antérieures contraires au présent arrêté ;

Article 6 : le secrétaire général à l’ESU est chargé de l’exécution du présent arrêté qui entre en vigueur à la date de sa signature.

Rappelons que dans sa note circulaire, rendu public vendredi 25 octobre, le ministre de l’ESU, Muhindo Nzangi, a dressé les mesures d'encadrement des établissements académiques interdits d'organiser les facultés de médecine. Au total 9 universités ont été retenues sur l'étendue du territoire national pour fonctionner comme des auditoires délocalisés, sous tutelle des universités déclarées viables, à savoir : l'Université de Kinshasa (UNIKIN), l'Université de Lubumbashi (UNILU), l'Université de Kisangani (UNIKIS), l'Université de Mbuji-Mayi (UOM)

Jordan MAYENIKINI

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une