Procès Chebeya : Jacques Mugabo explique comment depuis 2010, John Numbi l’a muté à Goma, à Lubumbashi avant de le garder dans sa ferme
Jeudi 28 octobre 2021 - 09:22
Illustration
Le Général John Numbi, l'un des personnalités congolaises sous sanctions européennes

L’instruction du dossier de l’assassinat de Floribert Chebeya et de Fidèle Bazana s’est poursuivie au cours de l’audience de ce mercredi 27 octobre devant la Haute Cour Militaire siégeant en chambre foraine à la prison militaire de Ndolo. Le prévenu policier Jacques Mugabo qui a avoué avoir participé au meurtre de ces deux défenseurs des droits de l’homme, a expliqué à la Cour comment depuis 2010, le général John Numbi, présumé commanditaire du forfait l’a déplacé de Kinshasa à Lubumbashi et à Goma.

« A Lubumbashi, je suis resté à la résidence de John Numbi pendant une année et six mois, avant de m’envoyer dans sa ferme où j'ai passé encore six mois. Le major Kabila est venu me chercher pour que nous allions à Lubumbashi. Il me dit que le général a besoin de me parler. Nous sommes partis à bord d'un véhicule jusqu'à Lubumbashi, j'ai retrouvé le général John Numbi dans son bureau », explique Jacques Mugabo.

Le général John Numbi lui annonçait le voyage à Goma où il allait rejoindre Christian Kenga Kenga.  

« Le général John Numbi : tout de suite, tu dois te rendre à Goma avec le major Kabila. Ce jour-là, il n'y avait pas d'avion, c'était un mercredi. Nous sommes rentrés ce jour-là à la ferme. Et le samedi, nous sommes revenus à Lubumbashi pour aller finalement à Goma où une jeep de l'armée est venu me chercher à l’aéroport. A Goma, le général John Numbi m'a dit que je vais trouver Christian Kenga Kenga avec qui je vais travailler. A Goma, on m'a amené à la résidence de Numbi où il a l'habitude de séjourner. Je suis resté à Goma de 2012 à 2014 », indique Jacques Mugabo.

Tous ces voyages se faisaient en tenue civile. Le prévenu précise qu’après avoir touché son salaire de juin 2010, année du double meurtre, il n’est pas payé jusqu’à ce jour.

Il explique avoir quitté Goma pour Lubumbashi avec Christian Kenga Kenga en compagnie d’une délégation composée des agents des services de sécurité dépêchée depuis Kinshasa 2014.

« En 2014, une délégation des services de sécurité est venue de Kinshasa, elle a loué un avion petit porteur. Et Christian Ngoy m'a appelé pour m'annoncer le voyage pour Lubumbashi. A mon arrivée à Lubumbashi, John Numbi m'a de nouveau envoyé à sa ferme jusqu'au jour de mon arrestation », témoigne Jacques Mugabo.

Jacques Mugabo, arrêté en février 2021 à Lubumbashi, était l’un des gardes du corps de Christian Kenga Kenga, commandant du redoutable bataillon Simba.

La Cour a renvoyé l’affaire au 3 novembre prochain. Elle va faire comparaître plusieurs autres renseignants, notamment le général Djadjidja, propriétaire de la concession dans laquelle le corps de Fidèle Bazana aurait été enterré. La Cour prévoit aussi une descente à Mont Ngafula dans le quartier Mitendi lieu du crime, à la demande du ministère public.

Floribert Chebeya avait été convoqué le 1er juin 2010 à l'Inspection générale de la police à Kinshasa pour rencontrer son responsable, le général John Numbi, selon plusieurs témoignages. Son corps avait été retrouvé le lendemain dans sa voiture, les poignets portant des traces de menottes à Mitende, périphérie ouest de Kinshasa. Celui de son chauffeur Fidèle Bazana n'a jamais été retrouvé.

(Re)lire : Procès Chebeya : quand nous avons retiré le corps de Bazana du véhicule, c’est Banza qui nous a montré le trou creusé pour l’enterrer, il avait une bêche en main (Jacques Mugabo)

Ivan Kasongo

 

 

 

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une