RDC : Fabrice Puela lance l'atelier de l'examen périodique universel sur les droits de l'homme
Jeudi 21 octobre 2021 - 15:59
ACTUALITE.CD
Atelier de "l'Examen périodique universel sur les droits de l'homme. Ph. ACTUALITE.CD

Le ministre des droits humains, Fabrice Puela, avec l'appui de l'Ambassade du Royaume de la Belgique et la délégation de l'Union Européenne, a lancé ce jeudi 21 octobre au Pullman Hôtel, l'atelier de "l'Examen périodique universel sur les droits de l'homme en RDC".

Cet atelier de l'évaluation des recommandations issues de l'examen périodique Universel 3ème cycle vise l'élaboration d'une feuille de route.

Pour le ministre Fabrice Puela, des progrès sur le respect des droits humains ont été constatés en RDC.

"Des progrès très sensibles ont été constatés avec une diminution des violations des droits de l'homme de manière générale, mais de grands défis demeurent. Notre volonté en tant que ministre des droits humains de mettre fin à ce cycle de violations, où elles se produisent, mais aussi celle du gouvernement tout entier sous la direction du premier, chef du gouvernement, sous le leadership de son excellence monsieur le président de la République, Chef de l'Etat, est clairement affichée et nous ne cesserons de saisir notre bâton de pèlerin pour que les choses changent réellement. La mise en œuvre de la justice transitionnelle dans notre pays constitue donc un axe essentiel de notre politique visant non seulement à mettre fin à l'impunité mais aussi et surtout de placer les victimes au centre de la réflexion", a-t-il dit.

M. Puela a également évoqué les perspectives de cet atelier.

"Nous osons croire que cet atelier qui regroupe différentes parties prenantes, au niveau institutionnel, la société civile et les partenaires internationaux, permettra de faire le bilan sur le taux de réalisation des recommandations acceptées lors du dernier cycle, pour renforcer la mise en œuvre et contribuer ainsi à une feuille de route qui soit inclusive afin d'obtenir des résultats lors du prochain examen périodique universel", a-t-il précisé. 

Pour sa part, Jean-Marc Châtaigner, ambassadeur de l'Union Européenne, a salué cette initiative de la RDC et en a rassuré du soutien de l'UE.

"Aujourd'hui, nous saluons l'engagement constructif du gouvernement de la République Démocratique du Congo à donner suite aux recommandations reçues durant le troisième cycle de l'examen périodique universel. En organisant cet atelier d'évaluation de mi-mandat, le ministère des droits humains démontre la ferme volonté du gouvernement d'œuvrer en faveur de l'amélioration de la situation des droits de l'homme en RDC. Pour l'Union européenne, comme pour l'Union africaine, la démocratie, la promotion des droits humains, la promotion des libertés fondamentales et la bonne gouvernance sont au cœur de notre identité et elles constituent des objectifs majeurs de notre politique étrangère et de sécurité. L'élaboration d'une feuille de route basée sur les recommandations reçues à travers l'EPU signale un engagement important à la fois pour la protection et la promotion des droits de l'homme", a dit Jean-Marc Châtaigner.

Par ailleurs, Johan Indekeu, l'ambassadeur du Royaume de la Belgique en RDC, qui est intervenu à ces assises, a aussi loué la tenue de cet atelier.

"L'organisation même de cette journée est à saluer car elle témoigne de la volonté et de l'investissement du gouvernement de la RDC à travers le ministre Puela pour engagement de la RDC dans son combat respect des pour l'amélioration du respect des droits humains. Elle témoigne aussi de sa volonté de pleinement collaborer avec les mécanismes internationaux des droits humains", a-t-il dit.

Par ailleurs, le Directeur du Bureau conjoint des Nations unies aux droits de l'Homme en RDC (BCNUDH), a appelé les participants à ces assises aux échanges francs. Il a également rassuré du soutien de son institution aux résolutions qui découleront de cet atelier.

"Je vous invite donc au cours de ces travaux, à engager des échanges francs et constructifs et à profiter pleinement de l'expérience de UPR-Info et des autres facilitateurs impliqués dans l'organisation du présent atelier pour plus d'efficacité et d'efficience dans vos actions. Je réitère par la même occasion, l'entière disponibilité du Haut-Commissariat aux droits de l'Homme que je représente en République démocratique du Congo à vous accompagner dans vos différentes actions pour l'atteinte de notre objectif commun qui est d'améliorer la situation des droits de l'homme en RDC", a-t-il déclaré.

Notons que l'examen périodique universel (EPU) est un mécanisme unique du Conseil des droits de l'homme qui consiste à passer en revue périodiquement les de l'ensemble des 193 États de l'ONU dans le domaine des droits de l'homme. Il permet aux États de déclarer les mesures qu'ils ont prises pour améliorer la situation des droits de l'homme dans leur pays et pour surmonter les obstacles à l'exercice de ces droits.

Jordan MAYENIKINI

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une