RDC: "Des progrès significatifs ont été réalisés dans la démystification de l’albinisme dans nos sociétés, mais beaucoup restent à faire " (Ntumba Luaba)
Mercredi 20 octobre 2021 - 06:33
Illustration
Professeur Ntumba Luaba

Professeur Ntumba Luaba, Coordonnateur du Panel  qui  accompagne la mandature du Président de la République a dans son discours, ce mardi 19 octobre, admis que dans le cadre de la lutte pour les droits de l’homme et notamment ceux des albinos, des efforts significatifs ont été réalisé au niveau africain dans la démystification de l’albinisme. Sans baigner dans l’autosatisfaction, il estime que beaucoup reste encore à faire, des actions de  grande envergure devraient être envisagées. C’est dans le cadre du tout premier colloque panafricain de sensibilisation sur l’albinisme organisé par le Panel.

« Aujourd’hui, il faut l’admettre que des progrès significatifs ont été atteints au niveau africain dans la démystification de l’albinisme au sein de nos sociétés et communautés. Bien qu’il reste encore beaucoup à faire, d’importantes actions devraient être envisagées. Plusieurs personnes atteintes d’albinisme continuent encore à faire face à des actes d'exclusion sociale et des imaginaires sociaux inexplicables, indéfendables et inacceptables », a dit le Professeur Ntumba Luaba. 

Il appelle les pays africains  à placer les conditions sociales  des albinos au cœur des politiques de santé et de protection sociale.

« Nous sommes là pour contribuer à un changement de paradigme et pour mettre l’Afrique au cœur de nouvelles interrogations ! Changement de paradigme, car il y a encore des actions à mener pour lutter contre certaines formes de discrimination dont fait face l’albinos, au quotidien. Nous le savons, là où il y a la volonté le changement est possible. Changement de paradigme car nous ne pouvons plus nous contenter des discours sans agir. Les pays africains devraient désormais placer les conditions sociales des personnes atteintes d’albinismes au cœur des politiques publiques de santé et de protection sociale, dans une approche multisectorielle. Car la non-discrimination, le droit à la vie, la santé, l’éducation, l’Emploi et niveau de vie adéquat et accès à la justice et recours judiciaire sont des défis majeurs pour ces personnes vulnérables dans le continent africain », interpelle-t-il.

C’est Félix Tshisekedi, Président de la République Démocratique du Congo qui a, en sa qualité du Président en exercice de l’Union Africaine qui a lancé les travaux. Plusieurs diplomates, membres du gouvernement, représentants des organisations de lutte pour les droits des albinos participent à ces échanges. 

L'albinisme n'est pas une fatalité en soi mais il est défini comme une maladie héréditaire transmise génétiquement des parents aux enfants. Il n'est pas contagieux. Les personnes atteintes d'albinisme souffrent d'un défaut total ou partiel de production de mélanine. Il se traduit par une couleur particulière de la peau et des anomalies dans les yeux. A compter de 2015, l'assemblée générale des Nations Unies adopterait une résolution proclamant le 13 juin, journée mondiale de sensibilisation à l'albinisme. Une déclaration de Kinshasa devrait sanctionner ces assises ce mercredi 20 octobre 2021.

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une