Breaking news

RDC-Beni : Sur initiative de ACTUALITE.CD, l’Armée et les médias redéfinissent leurs domaines de collaboration  

Jeudi 16 janvier 2020 - 18:38
Catégorie
ACTUALITE.CD

Les Forces Armées de la RDC (FARDC), la presse et la société civile ont échangé ce mercredi 15 janvier 2020 à 10 heures, à l’Hôtel Viaka de à Beni (Nord-Kivu). Pendant deux heures, les discussions ont tourné sur ce que l’armée attend de la presse et ce que cette dernière attend de l’Armée en cette période de grande offensive contre les groupes armés dans l’Est de la RDC, particulièrement l’ADF à Beni. 

C’était dans le cadre, de la première délocalisation du NewsForum l’émission participative de ACTUALITE.CD. Le porte-parole des opérations Sokola1, secteur grand Nord, le Major Mak Hazukay Mongba et Mustapha Mulonda, président de la section Beni de l’Union nationale de la presse congolaise (UNPC) avaient mené les débats.

« C’est une rencontre qui est tombée à point nommé. Après la formation partagée avec la presse de Beni, il y avait un couac quelque part. Il fallait trouver une occasion pour nettoyer ce nuage. Je suis heureux que ACTUALITE.CD puisse nous donner l’occasion de nous rencontrer et d’échanger. On n’a pas de problème particulier avec la presse de Beni. Il y avait une incompréhension, un malentendu. ACTUALITE.CD nous a donné l’occasion d’en parler et de laver les linges sales. Tous mes encouragements aux initiateurs de ce projet », a dit le porte-parole de l’Armée dans la région.

Hazu

Ce NewsForum a été organisé une semaine après un malentendu entre l’Armée et les journalistes après la diffusion d’un communiqué de l’état-major des forces armées dans lequel il donnait des nouvelles de l’offensive, lancée depuis octobre 2019. Dans cette communication, l’Armée avait également dénoncé ce qu’il qualifie de « message d’intoxication » sur les réseaux sociaux et les médias locaux accusant l’armée et la mission onusienne d’être en connivence avec des « égorgeurs ».

« Les gens avaient peut-être mal accueilli ce communiqué ici à Beni. Ce communiqué était émis à partir de Kinshasa. Je ne comprends rien. Beni s’est senti plus visé que d’autres coins. Le Général Major Kasonga ne visait pas la presse de Beni. Le communiqué parlait de toute la situation de l’Est. Oui, il y a des gens qui prêchent la haine, mais pas qu’ici à Beni. Celui qui a parlé, c’est le porte-parole de l’Armée. Quand, il parle, il ramasse toute la situation. C’est bien qu’on ait parlé de tout ça », a ajouté Major Mak Hazukay Mongba.

Pour sa part, Mustapha Mulenda, a insisté sur le travail qu’abat déjà la presse.

« Ce forum se résume dans le renforcement du mariage entre la presse de Beni-ville et territoire ainsi que l’armée. L’armée qui est en train de combattre l’ennemi ADF et les résultats sont positifs. Cela est aussi grâce à l’accompagnement de la presse. Il y a peu nous avons tous remarqué une méfiance entre la population civile et l’armée, c’est grâce également au travail mené dans le cadre de la sensibilisation par les médias qu'aujourd'hui il y a l’armée qui est libre à Beni, qui peut circuler et partager le breuvage avec les civils  et c’est aussi grâce à ça que l’armée est en train de récupérer différentes positions qui étaient autrefois occupées par les ADF. Le plus important pour nous, c’est le retour de la paix », a-t-il dit.

Il a également appelé les médias à plus de prudence et de professionnalisme dans le traitement des informations sur l’Armée.

« Tous nous travaillons pour la paix et dans le contexte actuel, la presse il ne faudrait par exemple pas généraliser les erreurs. C’est vrai qu’il y a des brebis galeuses dans chaque structure. Si 10 militaires sur 20.000 commettent des bavures, nous n’avons pas mandat de généraliser. Nous avons dit aux acteurs de la société civile d’accompagner l’armée mais aussi de récolter les bavures que certains militaires incontrôlés sont en train de commettre afin qu’ils répondent devant la justice parce que ces militaires sont en train de salir l’armée du Congo », a-t-il ajouté .

Il a plaidé pour une organisation régulière des activités comme le NewsForum. C’est également l’avis du Major Mak Hazukay: « On doit en principe multiplier ces occasions pour permettre à la presse de Beni d’être à la page de l’évolution des choses. C’était bénéfique pour nous ».

Le porte-parole de l’Armée a également répondu à ceux qui estiment que les FARDC ne collaborent pas assez. 

« L’Armée est disposée. L’Armée est fière de l’accompagnement de la presse. Seulement, il faut comprendre notre langage, notre système. Collaborer, c’est travailler ensemble. Travailler avec quelqu’un, c’est le connaître, le comprendre. C’est aussi connaître l’environnement dans lequel il évolue. Nous, dans l’armée, nous ne faisons pas le journalisme. Nous collectons, nous traitons et nous attendons l’autorisation de la hiérarchie », a-t-il soutenu. 

News

Pour sa part, Yassin Kombi, représentant de ACTUALITE.CD dans la région, s’est réjoui de l’organisation de ce NewsForum en ce début d’année.

« ACTUALITE.CD a voulu approcher les deux parties, les journalistes et l’armée. Nous sommes contents parce qu’il y a des recommandations qui ont été formulées. Nous n’allons pas les garder dans le bureau d’ACTUALITE.CD. Elle seront directement transmises à l’UNPC à Kinshasa, mais aussi à la hiérarchie de l’armée », a-t-il dit.

Le NewsForum permet de briser le mur virtuel en proposant aux internautes et au public ayant fait le déplacement de poser directement leurs questions aux invités du jour. La communauté ACTUALITE.CD peut suivre et participer au débat en direct via Twitter (Periscope) et Facebook Live. Les journalistes ainsi que des organisations désireux de participer à ce programme sont priés d’entrer en contact avec la rédaction.

news

 

Vidéo