Breaking news

Katumbi veut un parti ouvert, moderne et réformateur : « Il nous faut réinventer la manière de faire la politique »

Mardi 17 décembre 2019 - 11:14
Catégorie
ACTUALITE.CD

Moïse Katumbi a lancé ce mardi 17 décembre les travaux de Lofoi pour achever les textes fondateurs de son parti politique. L’opposant compte sur certains de ses camarades de Lamuka particulièrement ceux d’Ensemble pour le Changement.  Dans son discours devant les futurs cadres de cette formation politique en gestation, il a laissé transparaitre c’est la continuité du même combat, mais avec d’autres armes.

« Nous voilà arrivés à une étape cruciale de la mise en oeuvre du grand projet que nous caressons depuis plusieurs années, à savoir, la création du grand parti autour duquel nous avons décidé de nous rassembler (…).  Dès lors que nous partageons l’idée que pour transformer le Congo, on ne peut être grand tout seul dans une petite partie du pays, nous avons décidé d’être grands partout et ensemble. Cette motivation nous a conduits à nous retrouver d’abord dans une plateforme électorale », a t-il déclaré dans ces assises qui se tiennent à Lubumbashi.

Il a brossé l’état du pays et particulièrement de l’Est de la RDC qu’il a visité à travers ce qu’il a appelé Safari.

« J’ai écouté attentivement la population. Les Congolais ont perdu confiance dans leur classe dirigeante. Ils veulent une rupture avec le passé. A nous de tirer toutes les leçons de ce message. Il nous faut réinventer la manière de faire la politique et définir des trajectoires réalistes pour répondre aux désirs et attentes de notre peuple. Pour rétablir la confiance brisée par des années de compromissions, de corruption, de mégestion et de déchéance morale de notre société, nous devons être au moins efficaces et exemplaires. Le retour de la confiance est à ce prix (…).Au cours de ma tournée, les accueils qui m’ont été réservés témoignent que nous avons conservé un grand crédit auprès de nos compatriotes. A nous de le capitaliser et de ne pas décevoir  », a t-il ajouté.

Il déclaré que partout où il est passé l’impatience est grande pour que le parti soit créé, un grand parti qui porte toutes ces aspirations au changement : « Un parti proche des Congolais et à leur écoute. Un parti qui les défende. Un parti dont les animateurs partagent leur sort. Un vrai parti populaire et démocratique », a t-il dit.

Et d’ajouter :

“Nous n’arriverons à cette transformation que si nous créons un parti national, ouvert, moderne et réformateur. Nous connaissons tous les aléas de la vie dans un parti politique”.

Lire aussi: RDC : Katumbi lance les travaux de création de son parti

Vidéo