Catégorie
Envol

Si l’élection présidentielle n’est pas organisée dans les 3 mois qui suivent l’expiration du mandat du président de la République en fonction, celui-ci est réputé démissionnaire et le président du Sénat exerce l’intérim pour la tenue des élections dans les conditions particulières. C’est la proposition du député Delly Sesanga Hipungu Dja Kaseng Kapitu.

Au cours d’une conférence de presse organisée ce mercredi 11 septembre à Kinshasa, son parti, Envol, a plaidé pour que l’article 70 de la constitution soit modifié pour régler une fois pour toutes les questions en lien avec la fin du mandat du président de la République.

Pendant la période électorale, plus de deux cents députés de la majorité présidentielle d’alors avaient initié une pétition pour interpréter les articles 70, 103 et 105 de la Constitution relatifs à la fin du mandat de Joseph Kabila.

Mais pour l’opposition de l’époque, l’article 73 de la constitution réglait déjà cette question en disant que : « le scrutin pour l’élection du président de la République est convoqué par la Commission électorale nationale indépendante, 90 jours avant l’expiration du mandat du président en exercice ».