Catégorie
ACTUALITE.CD

ACTUALITE.CD donne la parole aux scientifiques, acteurs de la société civile et autres experts pour commenter et surtout expliquer l’actualité. Vous êtes professeur, vous avez déjà publié un ouvrage sur votre domaine d’expertise, vous pouvez soumettre gratuitement votre tribune pour publication sur ACTUALITE.CD. Envoyez vos textes à info@actualite.cd 

Aujourd'hui, la rédaction vous propose cette tribune de Maître Jean-Claude KATENDE, président de l’Association Africaine des Droits de l'Homme (ASADHO).

Le programme du Gouvernement était très attendu par les congolaises et  congolais. C’est à travers  ledit programme que le peuple devra voir si les autorités issues de «l’alternance politique »le mettent au centre des actions du Gouvernement ou pas.

C’est le 03 septembre 2019 que le Premier Ministre, Monsieur Sylvestre ILUNGA, a exposé son programme aux députés nationaux.

A notre grande surprise, le programme est incomplet et en dessous de ce qu’on pouvait attendre du professeur, dont la compétence a été ventée par beaucoup,  et de ses collaborateurs. Le Premier Ministre a énoncé les grands piliers de ce que le Gouvernement voudrait faire pour les congolais. Mais il n’indique pas les objectifs mesurables du programme, les actions précises qui seront menées et leurs échéances. Il n’indique pas aussi le budget qui sera affecté à chaque pilier , à chaque action et les sources de financement.  Les stratégies pour mobiliser ledit financement ne sont pas aussi indiquées.

Si c’était à l’école, j’aurais donné au Premier Ministre 3/10. Vraiment ce que nous avons suivi, ce n’est pas de l’excellence attendue du Premier Ministre.

Tout compte fait c’est un programme totalement agrégé et qui laisse le peuple dans un flou total pour l’empêcher d’assurer le contrôle citoyen des actions du Gouvernement.

Le manque de professionnalisme du programme présenté montre que ces rédacteurs n’ont pas de capacité en matière d’élaboration de ce genre de document et sont des paresseux. Le programme montre les limites de ses rédacteurs, alors que le Congo regorge des femmes et des hommes capables de produire un programme moderne, détaillé et totalement chiffré. Pour quoi n’a-t-on pas fait appel aux universitaires  pour rédiger ce document important destiné à donner de nouvelles perspectives à cette nation qui a trop souffre de la médiocrité, de la paresse et de la négligence de ses dirigeants politiques et de leurs collaborateurs ?

Ce programme montre aussi que les deux plateformes (FCC et CACH) ont consacré beaucoup d’énergies à négocier les postes au sein du Gouvernement qu’à préparer un programme de gouvernance digne du grand Congo. Ils ont négligé la rédaction du programme qui concerne tous les congolais pour se concentrer sur les postes qui donnent des gains personnels. L’égoïsme de nos dirigeants ne fera jamais avancer le Congo.

Avec un programme aussi vague et imprécis, il ne sera pas surprenant que le peuple soit oublié à la fin.  Il ne sera pas surprenant qu’à la fin, le Gouvernement commence à faire ce qu’il peut sans aucun sens de responsabilité et de redevabilité.

Quand on est vague et imprécis, ce qu’on ne sait pas ce qu’on doit faire.

Ce programme fait la honte de professeurs qui sont très nombreux au CACH et au FCC qui devraient aider le Premier Ministre à avoir un programme moderne et scientifiquement défendable et évaluable. Si l’expertise n’est pas dans vos rangs, faites appel aux congolais qui sont en dehors de vos plateformes politiques pour qu’ils vous aident à prendre votre responsabilité au sérieux et à présenter des documents excellents. J’en connais qui peuvent même travailler gratuitement pour que le Congo avance vers l’excellence.

Regardez aussi ailleurs. Vous verrez que l’expertise existe dans notre pays.

 Sachez que le peuple vous regarde. Prenez votre travail au sérieux, car l’avenir de plus de 80 millions de congolais dépendra aussi du programme que vous débattez.  C’est une grande responsabilité.

Lire aussi:Il n’ y a pas eu deux programmes : « Le discours du Premier ministre n’a fait qu’expliquer le programme déjà déposé » (cabinet Ilunkamba)