Breaking news

RDC : « Dans l'entourage de Félix Tshisekedi, il y a plusieurs détenteurs de double nationalité » (Mike Mukebayi)

Jeudi 23 mai 2019 - 08:44
Catégorie
Photo droits tiers

Le député provincial Mike Mukebayi, membre de la plateforme Ensemble pour le changement de Moïse Katumbi, a dénoncé les propos du secrétaire général de l'UDPS (Union pour la Démocratie et le progrès Social), Augustin Kabuya, affirmant que Salomon Idi Della Kalonda, bras droit de Moïse Katumbi détiendrait la nationalité belge.

« Le conseiller spécial de Moïse Katumbi a sollicité à Bruxelles le passeport, et s'il y avait un problème c'est aux services de l'État qui en ont la compétence de répondre par écrit. Ce n'est pas au secrétaire général de l'UDPS, Augustin Kabuya, de dire que Salomon Della Kalonda est détenteur d'une double nationalité, il n'en a pas la compétence », déplore Mike Mukebayi à ACTUALITE.CD

Lire aussi : « Salomon Idi a été privé de son passeport » (Katumbi)

Il dénonce un règlement de comptes dans le chef de Félix Tshisekedi et de ses proches, contre Salomon Idi Della Kalonda.

« Félix Tshisekedi est trop dans la subjectivité. Il passe son temps à écouter le colportage plutôt que de gérer l'État. On lui dit que Salomon Della Kalonda c'est celui qui ne t'aime pas dans l'entourage de Katumbi, il aurait même joué contre toi à Genève, ainsi de suite. Ça c'est ce que Kabila a fait, il a passé tout son mandat à régler des problèmes personnels », dit Mike Mukebayi.

Cet ancien journaliste, cible également l'entourage de Félix Tshisekedi.

« Dans l'entourage de Félix Tshisekedi, il y a plusieurs détenteurs de la double nationalité. Et nous savons qu'il s'agit d'une stratégie. Félix Tshisekedi est en train de reproduire du Joseph Kabila, avoir toujours en main une monnaie d'échange contre son adversaire politique pour en faire un moyen des négociations et obtenir une contrepartie le moment venu », a-t-il ajouté.

Lire également : RDC : Faute de passeport, Salomon Kalonda n’est pas rentré avec Moïse Katumbi

Pour sa part, Moïse Katumbi a promis de discuter avec les nouvelles autorités pour régler ce problème.

Stanis Bujakera Tshiamala

Vidéo